L’ACDE soutient les normes mises à jour de la qualité de l’air pour l’anhydride sulfureux, mais lance un appel à la province pour une application équitable de la loi