Le rapport du comité recommande au Parlement de procéder à une importante réforme du contrôle des substances toxiques