L’Ontario devrait s’engager à partager avec les Ontariens à faible revenu les recettes tirées du plafonnement et de l’échange