La décision montre que Le Premier ministre Trudeau doit renforcer la loi sur l’évaluation environnementale