Nouvelle

L’ACDE soutient les normes mises à jour de la qualité de l’air pour l’anhydride sulfureux, mais lance un appel à la province pour une application équitable de la loi

Oct 27 2017

Toronto – L’Association canadienne du droit de l'environnement (ACDE) a fait part de son soutien marqué à l’endroit de l’annonce qui a été faite aujourd'hui par le gouvernement de l’Ontario quant à son intention de mettre à jour ses normes relatives à l’anhydride sulfureux. Toutefois, l’ACDE a également demandé au gouvernement de mettre en œuvre ces nouvelles normes plus rapidement et de s’assurer de leur application à l’échelle de la province afin d’éviter tout effet discriminatoire.

Le ministère de l’Environnement et du Changement climatique songe à instaurer les nouvelles normes provinciales sur cinq ans. Le Ministère a également indiqué qu’il examinait s’il fallait les appliquer sur une base régionale plutôt que provinciale.

L’ACDE a demandé au gouvernement de mettre en œuvre les nouvelles normes pour l’anhydride sulfureux le plus rapidement possible. L’exposition à des concentrations élevées d’anhydride sulfureux peut causer des maladies respiratoires graves et entraîner des effets néfastes sur l’environnement naturel.

L’ACDE a également fortement incité le gouvernement à s’assurer que ces nouvelles normes soient appliquées à l’échelle de la province, plutôt que des régions. « Une application non uniforme des normes à l’échelle de la province entraînerait des paradis de pollution au sein de celle-ci et viendrait porter atteinte à la primauté du droit, » a tenu à expliquer Ramani Nadarajah, avocate de l’ACDE.

                                           - 30 -

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :
Ramani Nadarajah, avocate
Association canadienne du droit de l'environnement
416 960-2284, poste 7217 (travail); 647 234-4424 (cellulaire)
ramani@cela.ca