Blog

e-RISK de CAREX Canada est un outil électronique à la disposition des décideurs politiques, des chercheurs en oncologie et des ONG

L’Association canadienne du droit de l’environnement entretient des relations de longue date et étroites avec CAREX Canada, le projet pour la surveillance nationale basé à Vancouver et voué à l’évaluation de l’exposition professionnelle et environnementale aux substances cancérogènes. Parmi les outils en ligne sur le site Web de CAREX, un outil interactif et récemment mis à jour, e-RISK, permet aux utilisateurs du site d’explorer l’excès de risque de cancer associé à l’exposition aux substances cancérogènes présentes dans l’environnement.

Le travail de CAREX est surtout axé sur les substances cancérogènes, répertoriées par le Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC), dont on sait qu’elles provoquent le cancer ou qu’on soupçonne de le provoquer – soit les classes 1, 2A et 2B. Son travail peut aider les décideurs politiques à cibler les stratégies de réduction de l’exposition et à élaborer des programmes de prévention du cancer.

CAREX mesure le taux de risque du cancer dans la population en se basant sur l’excès de risque acceptable sur la durée de vie, soit le nombre prévu de cas supplémentaires de cancer qui dépasse la moyenne nationale.

Dans le cadre de la recherche et du travail de plaidoyer sur la question du radon menés par l’Association canadienne du droit de l’environnement, nous avons tiré profit des données de CAREX estimées selon la mesure de l’excès de risque acceptable sur la durée de vie. Grâce aux données propres au radon et aux comparaisons obtenues avec d’autres substances cancérogènes présentes dans l’air intérieur, les données estimées de CAREX nous aident à prioriser l’évaluation du risque du cancer du poumon attribuable au radon.

L’Association canadienne du droit de l’environnement a participé à des essais avec e-RISK afin de perfectionner l’outil et, le mois dernier, CAREX en a lancé une version actualisée. En explorant le risque de cancer à l’aide du site d’e-RISK, les utilisateurs peuvent examiner cinq voies d’exposition, soit l’air extérieur, l’air intérieur, la poussière, le sol et l’eau potable – et plus de 30 substances, y compris le radon, l’amiante et le formaldéhyde. Les utilisateurs peuvent comparer les substances et les voies d’exposition et, de la sorte, établir la priorité en ce qui concerne les efforts de réduction de l’exposition.

Le site fournit un Guide de démarrage rapide et un manuel de l’utilisateur détaillé. Les utilisateurs peuvent également s’inscrire à un webinaire qui aura lieu le 21 septembre 2017 pour apprendre la manière de parcourir l’outil e-RISK, d’interpréter les résultats de la mesure de l’excès de risque acceptable sur la durée de vie et faire le tour des applications possibles. Vous inscrire ici.

L’Association canadienne du droit de l’environnement continuera à travailler avec CAREX sur les questions entourant le radon, l’amiante, les pesticides et d’autres thèmes. Nous avons également contribué à faciliter les contacts et la collaboration avec notre clinique affiliée, IAVGO, en ce qui concerne un projet sur les possibilités de formation offertes aux syndicalistes et aux juristes sur l’exposition professionnelle aux substances cancérogènes. Les résultats de ce travail devraient être disponibles à l’automne.