L’ACDE se réjouit de l’annonce d’un engagement du gouvernement du Canada à investir 2,65 milliards de dollars dans le climat mondial

Déc 01 2015

Toronto – L’Association canadienne du droit de l’environnement (ACDE) se réjouit de l’engagement qu’a fait le premier ministre Trudeau de verser 2,65 milliards de dollars au cours des cinq prochaines années pour aider les pays en développement à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre (GES) et à s’adapter aux changements climatiques. Dans l’Accord de Copenhague de 2009, le Canada s’est engagé à collaborer avec des partenaires pour mobiliser à cet effet 100 milliards de dollars US par année d’ici 2020.

Les effets des changements climatiques se font sentir de façon disproportionnée dans les pays en développement parce que la plupart d’entre eux n’ont ni les ressources ni les capitaux nécessaires pour se tourner vers de nouvelles sources de combustible et s’adapter à l’évolution des patrons météorologiques. En tant que pays développé ayant une empreinte carbone relativement importante, le Canada est bien placé pour offrir de l’aide et il a l’obligation morale de le faire.

« Donner suite à l’engagement pour le climat de l’hémisphère sud est très important et aide les plus vulnérables du globe », a déclaré Theresa McClenaghan, directrice générale de l’Association canadienne du droit de l’environnement.

Les ONG environnementales, comme le Climate Action Network et la Coalition du budget vert, ont évalué à 4 milliards de dollars le montant de la contribution équitable du Canada pour les cinq prochaines années. Néanmoins, l’annonce du premier ministre représente une augmentation importante par rapport aux niveaux antérieurs de financement. « L’ACDE appuie cet engagement du gouvernement du Canada, mais nous attendons avec impatience d’autres annonces à venir », a conclu Mme McClenaghan.