L’ACDE réagit au budget provincial 2015 de l’Ontario

Avr 23 2015

Toronto - L’Association canadienne du droit de l’environnement accueille avec plaisir la confirmation, dans le budget provincial déposé aujourd’hui, du Programme ontarien d’aide relative aux frais d’électricité récemment annoncé. Ce programme fournira une aide très attendue aux familles à faible revenu qui souffrent de « pauvreté énergétique » parce qu’elles doivent consacrer une trop grande proportion du revenu familial à la facture d’énergie.

Les autres faits saillants comprennent la confirmation de la décision de la province de se joindre au Québec et à la Californie dans un système de plafonnement et d’échange de crédits permettant de mettre un prix sur le carbone et de combattre le changement climatique. La conception de ce programme sera cruciale afin de s’assurer qu’il respecte les objectifs de lutte contre le changement climatique et qu’il en adoucit les effets pour les communautés vulnérables. L’ACDE sera engagée avec la province dans cette initiative au cours des prochains mois.

Le budget d’aujourd’hui contient des progrès importants dans le financement des infrastructures de transport en commun, une grande nécessité pour la région du Grand Toronto et de Hamilton, et pour l’ensemble de l’Ontario. On note en particulier l’affectation d’une nouvelle portion des revenus de la province provenant de la taxe sur le carburant et du revenu provenant de l’optimisation des actifs consacrée à cette infrastructure fort nécessaire.

Il est intéressant de voir le projet de la province d’entreprendre des consultations sur la conception d’un nouveau cadre pour « la prochaine génération » de programmes d’infrastructure de l’Ontario, qui optimiserait tant les avantages environnementaux que sociaux et économiques.

En ce qui concerne les dépenses en matière de programmes, les budgets des ministères de l’Environnement, des Richesses naturelles, des Affaires autochtones, de l’Agriculture, de l’Alimentation et des Affaires rurales, et des Affaires municipales et du Logement sont maintenus ou augmentés, en dépit d’une « revue des programmes » à l’échelle du gouvernement.

Le soutien plus important de la province au programme Aide juridique Ontario est bien sûr particulièrement bien accueilli par l’ACDE, car il permettra d’augmenter le nombre d’Ontariens qui pourra avoir droit aux services juridiques dispensés par les cliniques juridiques communautaires de la province, y compris les cliniques spécialisées.

                                                                                                      - 30 -

Pour plus d’informations, veuillez communiquer avec les personnes suivantes :
Theresa McClenaghan, directrice générale et conseillère juridique, 416-960-2284, poste 219