Une campagne internationale bloque les tentatives de l’industrie du brome pour influencer les normes à son avantage

Mai 23 2012

Toronto – L’ACDE se joint à ses collègues du monde entier pour célébrer la décision de la Commission électrotechnique internationale (CEI), qui a voté contre des normes de « résistance aux bougies » pour les téléviseurs.

Pendant plus d’une décennie, l’industrie chimique a fait la promotion d’une nouvelle norme auprès de la CEI, qui aurait exigé que les boîtiers des téléviseurs soient équipés pour résister aux flammes de bougie. La réponse aux sollicitations de l’industrie pour cette norme inutile aurait signifié l’utilisation de centaines de millions de livres de retardateurs de flamme toxiques par les fabricants. Ces produits chimiques seraient venus s’ajouter aux graves problèmes de contaminants contenus dans la poussière domestique, augmenté le fardeau environnemental que représentent ces produits chimiques, amené les pompiers à de hauts risques d’exposition aux produits chimiques, et détérioré le recyclage des déchets électroniques.

La décision du CEI a été prise en fonction des votes effectués par les comités nationaux, qui suivent un processus les obligeant à voter « non » si 25 % des pays votent également contre. Il s’avère que 43 % des pays ont voté « non ».

« Malheureusement, le Comité canadien faisait partie de ceux qui ont succombé à la campagne de l’industrie chimique », note Kathleen Cooper, recherchiste en chef à l’Association canadienne du droit de l’environnement (ACDE). « Cependant, nous sommes ravis de constater que les comités nationaux d’Australie, du Royaume-Uni, d’Afrique du Sud et de nombreux pays européens ont écouté l’avis et les préoccupations soulevées par les experts environnementaux du monde entier. »

Les résultats détaillés du vote sont disponibles sur le site Internet du CEI.

Pour plus d’informations, voir :
Communiqué de presse du 11 mai 2012 : La politique des pouvoirs publics sur la sécurité chimique a touché le fond, avec sa décision concernant les retardateurs de flamme.
Communiqué de presse du 25 avril : Un obscur comité national canadien décidera de la présence de toxines inutiles dans nos salons. 
CELA’s letter to the Canadian National IEC Committee
Et «  The Case Against Candle-Resistant TVs » (du Green Science Policy Institute).
Une série d’investigation en quatre parties dans le Chicago Tribune, qui illustre les dizaines d’années de campagne de l’industrie sur cette question.
Pour de plus amples informations, veuillez communiquer avec :
Kathleen Cooper, recherchiste principale 705-341-2488 (cellulaire) kcooper@cela.ca