Les environnementalistes en appellent à tous les partis pour nettoyer les Grands Lacs

L’Association canadienne du droit de l’environnement, Ecojustice, Canards illimités Canada, Environmental Defence et Sierra Club Canada demandent conjointement que trois éléments clés soient inclus dans la Loi sur la protection des Grands Lacs, comme promis dans le Discours du Trône.

Juil 16 2012

Toronto, ON – Les organismes ontariens de protection de l’environnement ont aujourd’hui remis à tous les partis leur vision des trois éléments clés qui devraient être intégrés dans la Loi ontarienne sur la protection des Grands Lacs (LPGL).

Les libéraux ont promis une Loi sur la protection des Grands Lacs lors du Discours du Trône, et les deux partis d’opposition se sont engagés à protéger la qualité de l’eau dans leurs programmes électoraux. Une première lecture de la nouvelle loi est prévue pour cet été.

Les groupes demandent instamment que la Loi sur la protection des Grands Lacs :

  • Fasse participer les citoyens et soutiennent les communautés riveraines dynamiques, ainsi que leur économie ;
  • Protège et restaure la biodiversité des Grands Lacs ;
  • Améliore la qualité et la quantité de l’eau.

Les groupes se sont entendus sur le fait que la Lois sur la protection des Grands Lacs devait connecter les gens avec leurs lacs en améliorant l’hygiène des zones naturelles, des rivages et des plages, en réduisant les sources de pollution de l’air et de la terre, en s’attaquant aux espèces envahissantes destructrices, et en utilisant les innovations technologiques de l’Ontario, les règlementations, et les services naturels (comme les zones humides) pour réduire l’impact de l’urbanisation sur la qualité et la quantité de l’eau.

« Les Grands Lacs offrent de l’eau potable à quatre ontariens sur cinq », affirme Derek Stack, directeur exécutif d’Union Saint-Laurent Grands Lacs. « Il est temps de se raccorder (juridiquement) à la nécessité de nettoyer l’eau des traitements que nous avons imposés aux écosystèmes de nos lacs. Il est temps d’assainir nos pratiques. »

Les gens ont recommencé à nager sur les plages de certains Grands Lacs après des années de craintes liées à l’eau contaminée. « Ces lieux, comme les plages ayant reçu le Pavillon Bleu sur le front d’eau de Toronto, servent à se souvenir que les investissements locaux dans les installations d’épuration des eaux usées peuvent améliorer la qualité de vie des gens », affirme Claire Malcomson, responsable des programmes aquatiques chez Environmental Defence. « Nous voulons étendre l’expérience à d’autres communautés du bassin des Grands Lacs. »

« Si la Loi sur la protection des Grands Lacs aide les administrations municipales à payer pour l’eau dont elles ont besoin et à investir dans des infrastructures de traitement des eaux usées, les gens pourront très vite profiter de la mise en valeur de leurs fronts d’eau et de la qualité de l’eau » affirme Anastacia Lintner, avocat-conseil chez Ecojustice. «

Malgré leur valeur, les zones humides de l’Ontario continuent de disparaître à une vitesse alarmante » dit Mark Gloutney, directeur des opérations régionales des régions de l’est chez Canards illimités Canada. « La protection des zones humides dans le bassin des Grands Lacs et sur la côte est essentielle pour maintenir l’intégrité écologique et la biodiversité des Grands Lacs. »

« 80 % des poissons des Grands Lacs ont besoin des zones humides dans leur cycle de vie, pour la fraie et l’alevinage. Mais 70 % des milieux humides côtiers des Grands Lacs ont disparu à cause des activités de développement et/ou de la pollution. Nous devons mettre en place de nouvelles politiques pour protéger les milieux humides qui restent » déclare Mary Muter, présidente de la section des Grands Lacs au Sierra Club Ontario.

Une action plus énergique est attendue depuis un certain temps pour les Grands Lacs. La preuve est faite que les Grands Lacs ont atteint un stade critique, et la province le sait. En 2009, le gouvernement provincial a émis un document de travail sur les Grands Lacs, et a parcouru la province pour solliciter l’avis des parties prenantes.

« Nous espérons que la Loi sur la protection des Grands Lacs permettra de mieux coordonner le travail des divers ministères, municipalités, intendants et agences qui travaillent sur les Grands Lacs. Beaucoup de décisions différentes qui affectent la santé des Grands Lacs sont prises chaque jour, et nous espérons que cette nouvelle loi aidera à mieux allouer les ressources publiques, pour le bénéfice des Grands Lacs », dit Theresa McClenagnan, directrice exécutive et conseillère juridique à l’Association canadienne du droit de l’environnement.

L’énoncé des attentes des environnementalistes et les notes législatives ont été rédigés par l’Association canadienne du droit de l’environnement, Canards illimités Canada, Ecojustice, Environmental Defence, Union Saint-Laurent Grands Lacs et la section régionale du Sierra Club Ontario, avec l’intervention de Conservation Ontario et du World Wildlife Fund. Les documents sont déjà soutenus par 16 autres groupes.

Environmental Defence a lancé une pétition en ligne la semaine dernière, pour mettre en évidence le soutien du public aux idées soulignées dans l’énoncé des attentes pour la Loi sur la protection des Grands Lacs. La pétition est disponible ici : http://environmentaldefence.ca/stand-our-great-lakes

L’énoncé des attentes sur la Loi sur la protection des Grands Lacs et les notes législatives sont téléchargeables ici : GLPA ENGO Statement and Drafting Notes.pdf

À propos des auteurs de l’énoncé des attentes et des notes législatives :

L’Association canadienne du droit de l’environnement travaille à protéger la santé des Hommes et notre environnement, en cherchant à rendre justice à ceux à qui la pollution a porté préjudice, et en travaillant à faire changer les politiques pour prévenir de tels problèmes en amont. www.cela.ca

Canards illimités Canada (CIC) est l’acteur majeur de la conservation des milieux humides. Organisme de bienfaisance enregistré, le CIC a des partenariats avec le gouvernement, l’industrie, d’autres organisations sans but lucratif et des propriétaires fonciers pour conserver les milieux humides qui sont essentiels aux sauvagines, à la faune, et pour l’environnement. Apprenez-en plus sur www.ducks.ca/fr

Ecojustice est le principal organisme de bienfaisance du pays, dédié à utiliser la loi pour défendre le droit des canadiens à un environnement sain. www.ecojustice.ca

Environmental Defence est l’organisation d’actions de protection de l’environnement la plus efficace au Canada. Nous stimulons et inspirons les changements au sein des gouvernements, des entreprises et chez les citoyens, pour assurer une vie plus verte, plus saine et plus prospère pour tous. www.environmentaldefence.ca

L’Union Saint-Laurent Grands Lacs est une coalition de groupes canadiens et américains, qui travaille depuis trente ans à protéger et restaurer l’écosystème des Grands Lacs et du fleuve Saint Laurent. http://www.greatlakesunited.org/fr

                                                      -30-

Pour de plus amples informations ou pour obtenir une entrevue, veuillez communiquer avec :
Stephanie Kohls, Environmental Defence, 416-323-9521 poste 232; 647-280-9521 (cellulaire); skohls@environmentaldefence.ca