Les communautés à faibles revenus sont plus à risque d’être exposées à des taux de pollution supérieurs

Une nouvelle étude examine les liens entre la pollution et la pauvreté dans le bassin des Grands Lacs et à Toronto
   

 

Nov 27 2008
Toronto – Les populations pauvres du bassin des Grands Lacs sont possiblement exposées à un taux plus élevé de pollution atmosphérique générée par les installations industrielles en place dans leur communauté. Voilà ce qu’affirme une nouvelle étude publiée aujourd’hui par l’Association canadienne du droit de l’environnement et Défense environnementale, par le truchement de leur projet concerté, PollutionWatch.