Nouvelle

L’ACDE conteste les affirmations du gouvernement de l’Ontario relatives à l’amélioration de la pollution atmosphérique

Mai 20 2011

Toronto – L’Association canadienne du droit de l’environnement (ACDE) a contesté le Rapport sur la qualité de l’air en Ontario de 2009 (en anglais seulement) du gouvernement qui a été publié aujourd’hui visant à brosser un tableau idyllique des améliorations de la pollution atmosphérique en Ontario.

Ce que le rapport oublie de faire, c’est de mentionner la quantité de pollution atmosphérique nettement disproportionnée que certaines communautés de l’Ontario, telles que Sarnia et Hamilton, sont forcées de supporter. De plus, il omet de préciser que c’est le gouvernement provincial qui accorde les permis aux industries pour rejeter des polluants dans l’atmosphère, sans tenir compte des effets cumulatifs, même dans les régions qui ont déjà une charge très élevée de pollution atmosphérique.

L’ACDE a demandé au gouvernement de l’Ontario de modifier la façon dont il lutte contre la pollution atmosphérique dans la province. « Le système d’approbations pour la lutte contre la pollution de l’air en Ontario a besoin d’un remaniement majeur », a déclaré Ramani Nadarajah, avocate de l’Association canadienne du droit de l’environnement. « La province doit encore élaborer des normes applicables aux substances chimiques qui causent le cancer, comme le benzène et le benzo[a]pyrène, tel que promis il y a plus de quatre ans », a ajouté Mme Nadarajah. « Dans les communautés comme Hamilton et Sarnia, les industries situées à proximité des zones résidentielles continuent de rejeter des contaminants nocifs dans l’atmosphère de l’Ontario ».

« Lorsque les nouvelles industries situées dans ces communautés, ou celles qui sont existantes s’agrandissent, le gouvernement provincial ne tient pas compte des effets cumulatifs des émissions provenant de ces installations avant d’accorder les permis », a affirmé Theresa McClenaghan, directrice exécutive de l’ACDE. « Le gouvernement n’a pas encore abordé ce point faible fondamental dans les lois ontariennes relatives à la lutte contre la pollution de l’air, bien qu’on lui ait demandé de le faire à plusieurs reprises ».

                                         -30-

Personnes ressources :
Theresa McClenaghan au : 416-662-8341
Ramani Nadarajah au : 416-960-2284, poste 217; 416-488-7106